4000 îles … pour se reposer

La boucle de Thakkek, ou le kiff laotien
1 avril 2017
Portrait n°14 : Yves
5 avril 2017

Il y a au sud du Laos tout un tas de petites îles dont on avait pas mal entendu parler, alors avant de partir au Cambodge (enfin, on y croyait à ce moment là) on y a fait un petit tour.

On est partis de Thakkek tôt le matin après avoir fait des pieds et des mains pour acheter un médicament à la pharmacie. C’est assez énervant car ici à la pharmacie ils semblent ne rien connaître à part le Doliprane et le Spasfon. Mal au pied ? Un Doliprane. Tourista ? Un Spasfon. Une mononucléose en phase terminale ? Un Doliprane fera bien l’affaire ! Alors quand je lui expliquais ce que je voulais, en étant on ne peut plus claire, elles me regardaient avec des yeux écarquillés et me disaient “no have, no have”…de bon matin et à peine réveillée, je dois dire que je bouillonnais intérieurement. J’ai quand même fini par trouver au bout de la quatrième pharmacie en passant directement derrière le comptoir et en fouillant dans leurs boîtes en plastique. Anecdote assez représentative du Laos : lesdits médocs sont vendus par deux cachets qui sont dans un contenant en alu, qui est lui-même dans un petit sachet en plastique, qui est lui-même dans une boîte en carton. Il me fallait une dizaine de cachets, je vous laisse imaginer les déchets occasionnés…!

 

Bref, les médocs en poche nous partons vers Paksé à fond les ballons et à 60 kilomètres de l’arrivée on tombe en panne (voir l’article ici)…pas prévu ça ! Je me lève à 5h30 pour aller retirer de l’argent dans le DAB le plus proche qui est…à 36 kms. On n’avait pas prévu la panne de moto, et ça coûte bonbon…! Mais je vois le Laos se lever, et ça c’est très très cool : il fait doux, le soleil se lève, les gens commencent à s’activer, les locaux petit déjeunent une soupe de nouilles sur le bord de la route…apaisant !

Bon déjà, 4000 îles, ‘sont un peu marseillais ces laotiens, sauf si peut être on compte les petits îlots avec un arbre dessus…mais en même temps on s’en fout, 4000 îles c’est glamour comme nom 😉 !

Les 4000 îles en dessin

En fait il y a surtout 3 îles auxquelles on peut accéder et qu’on peut visiter : Don Det, Don Khone et Don Khong. On a choisi d’élire domicile à Don Det, qui est l’île “des jeunes”, c’est festif le soir et calme la journée, nous ça nous va très bien ! On trouve une guesthouse top pour pas cher : bungalow sur le Mékong et un hamac chacun, on est les rois du monde.

Nos 3 jours sur l’île se résumeront à nous reposer, faire du sport, rencontrer des gens et se balader sur les îles. C’est assez fou à quel point l’environnement est propice à faire exactement ce qu’on a fait, tous les gens que nous avons croisé avant et après nous ont répondu la même chose : “Aux 4000 îles on n’a rien fait et c’était trop bien !” 😉

Ici aussi on met les motos sur un bateau pour accéder à l’île 😉

Bon, je vous dis qu’on n’a rien fait mais on n’a quand même pas pu s’empêcher d’explorer les environs en moto, et c’était carrément épique. On voulait aller visiter les cascades qui s’annonçaient vraiment sympas, alors on les a localisées sur maps.me et on a joué la moto-cross pour y accéder. On ne voulait pas payer la blinde pour juste observer les cascades donc on a commencé par une cascade dont personne ne parle, et pour cause, il y avait le même débit d’eau que dans un lavabo…fail ! Mais la deuxième cascade s’est avérée vraiment incroyable, surtout que nous étions les seuls à s’y aventurer à ce moment là. Un grand pont en bois qui surplombe la rivière permet de se faire un peu peur et de se sentir vraiment “à fond dedans”. La troisième cascade était payante, et chère, alors on a préféré la skipper.

La méga cascade trop cool

Au total, on s’est baladés deux bonnes heures en moto, à enchaîner les surprises faites de ponts qui partent en lambeau et de grandes odeurs de cannabis (c’est le grand truc à Don Det, l’ambiance “chill” est aussi liée au fait qu’absolument tous les restaurants vendent des “happy shakes” et autres “happy cookies”, on a donc constaté de nous même que l’herbe qui y est mise est on ne peut plus locale !) 

 

Don Det c’est aussi l’occasion de rencontrer des gens aux destins atypiques : un des restaus/bars les plus fréquentés n’est autre que le Rasta Bar, dont les propriétaires sont des locaux mais qui est géré par un jeune autrichien qui est hébergé, nourri et blanchi en l’échange de la gestion du bar ! Et il fait les choses bien : la nourriture est canon, il a fait construire un four à pizza, posé un promontoir qui permet de sauter directement du bar dans le Mékong, il y a toujours de la musique, on s’y sent bien quoi…

Un autre bar, dans la petite rue principale, est géré par un allemand, qui loue l’emplacement pour 1000 euros par mois et a embauché ses potes pour faire marcher le bar. Il a 22 ans, fait ça depuis 1 an, histoire de se faire une expérience. Et il a la tête sur les épaules le ptit, autant ses copains se lâchent sur la boisson quand ils bossent, autant lui est attentif à absolument tout et ne laissera pas une addition impayée ! C’est cool et inspirant de voir des gens comme ça, des gens qui osent et qui assurent.

Illustration des 3 jours (sorry pour le format de la photo!)

On a vu des couchers de soleil à couper le souffle, tous ces petits îlots donnent un paysage incroyable, avec le ciel qui se reflète dans l’eau…génial !

Joli coucher de soleil encore une fois!

On a passé 3 jours aux 4000 îles et ça nous a fait beaucoup de bien, surtout qu’on ne le savait pas mais de sacrées aventures nous attendaient…stay tuned 😉

2 Comments

  1. PAPY ET MAMIE dit :

    Vos commeNtaires
    Nous fons voyager.Bonne route et bon courage

    • Agathe dit :

      Et nous sommes trop CONTENTS de savoir que vous nous lisez. Je pense à vous tres très fort et nous allons continuer de raconter nos aventures jusqu’au bout !!
      Je vous embrasse et vous aime tres fort
      Agathe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *